PLANETE-GEMME

Pierres 
& Objets précieux

GEMMOBLOG


Bienvenue sur le GemmoBlog de PLANETE-GEMME !

Sur ce blog vous trouverez des articles autour de la gemmologie pour tous.:


- Des clés essentielles et pratiques pour commencer à reconnaitre les pierres sans connaissances préalables

- Des articles pour vous faire vivre toutes les facettes du monde fascinant des gemmes

- Mais aussi de la Gemmologie décalée, un peu d'humour dans un domaine qui se prend trop au sérieux

- De la connaissance pour vous former si vous le souhaitez petit à petit à votre rythme


afficher :  plein / résumé

FASCINANTES ORNEMENTALES

Publié le 13 août 2018 à 11:15 Comments commentaires (0)

Fascinantes Ornementales

Aujourd'hui je souhaiterai rendre leur lettres de noblesses aux pierres ornementales.

Trop peu connues et utilisées, le public a été éduqué à classifier les pierres en deux catégories : les pierres précieuses et les autres.

les précieuses tout le monde les connait : diamant, rubis, émeraude et saphir.

les autres sont constituées des pierres fines (améthyste, topaze,tourmaline...), des gemmes organiques (perle, ambre, corail, ivoire..) et des pierres ornementales (turquoise, jade, lapis lazuli.)

Les ornementales s'apprécient avec la maturité. Elles se découvrent et demande de la connaissance pour aller au delà des idées reçues sur les critères de précieusité....

Qu'est ce qui rend une pierre précieuse ? sa rareté ? sa beauté ? ou simplement l'état du marché, l'offre et la demande...

Les pierres ornementales ne se distinguent ni par leur facettes ni par leur éclat.

Par définition, ce sont des pierres translucides ou opaques.

Vous les connaissez peut être dailleurs sous d'autres appellations : pierres dures et pierres décoratives.

Lorsque l'on pense ornementales, les pierres qui nous viennent à l'esprit spontanément sont le jade, la turquoise, la malachite, le jaspe, le lapis lazuli, les agates, etc...Effectivement ce sont les plus connues.

Mais dans ces pierres ornementales usuelles ce cachent des trésors de beauté pour qui sait les aborder avec un oeil rempli de poésie.

Certes, par exemple, toutes les malachites sont vertes par le cuivre qui les compose.

Mais autant de motifs harmonieux ou surprenants peuvent habiter ces pierres si vous prenez le temps de les découvrir, comme vous le feriez pour une oeuvre d'art dans un musée ou pour l'oeuvre d'un designer avec une bonne cote. 

Alors je vous invite à changer votre regard et si la poesie n'est pas votre fort, tentez de les aborder avec l'oeil curieux et spontanné d'un enfant.

C'est tout de même paradoxal, les ornementales requierent de la maturité pour les apprécier à leur juste valeur et aussi à la fois, la naiveté et l'innocence de l'enfance.

Si la valeur reste un critère à vos yeux, vous en aurez quand même pour votre argent.

Sachez que certaines sont bien plus rares que nos précieuses et fines. simplement parce qu'une seule région dans le monde est leur berceau.

C'est le cas du Larimar, par exemple qui se rencontre uniquement en République dominicaine.

D'autres voient leur valeur s'accroitre non pas pour leur rareté dans leur famille minérale, mais pour leurs motifs esthétiques.

Certains sont de vrais tableaux peints par des maitres. ces maitres sont la nature, le temps, et les conditions favorables...

Je vous invite à changer votre regard, à oublier la loupe pour traquer les imperfections et préférer les lunettes de soleil, celles qui permettent de ne pas être éblouis par trop de lumière ou de couleurs.

Bienvenus dans le monde confidentiel des ornementales





LES GEMMES ORGANIQUES : L'AMBRE

Publié le 10 juillet 2018 à 9:20 Comments commentaires (0)

LES GEMMES ORGANIQUES : L'AMBRE

Toutes les gemmes ne sont pas nécessairement d'origine minérale.

Certaines d'entre elles bien connues pour leur usage dans la bijouterie/joaillerie proviennent initialement d'un végétal ou d'un animal.

Les gemmes organiques se présentent comme des joyaux, passerelles entre les différents règnes : minéral, animal et végétal.

Vous les connaissez surement car elles ont acquis leurs lettres de noblesse à travers l'histoire.

Pour la plus connue des gemmes végétales, ce sont les arbres, des variétés de conifères aujourd'hui disparus et dont nous conservons la mémoire à travers des goutes ambrées, tel du miel fossilisé.

L'ambre, cette gemme étrange et si captivante est le témoin d'un passé révolu ou la sève liquide s'est muée en résine fossile aux couleurs de liqueurs sucrées.

Cette énigmatique gemme concentre les informations de millions d'années.

Elle a figé la vie en engluant tout un petit microcosme animal et végétal.

Chaque petit échantillon d'ambre recèle tant de connaissances et nous offre comme un livre ouvert le témoignage d'une faune et d'une flore disparue.

La surprise se fait aussi par nos sens.

Plus précisémment par le toucher.

Cette gemme non minérale a gardé une tiédeur originelle qui contraste avec le contact plus froid des minéraux.
Sa légèreté surprend aussi celui qui la découvre.
L'ambre possède en effet une densité si faible qu'elle peut flotter à la surface d'une eau salée.

L'ambre ne laisse pas de marbre : adulation et parfois répulsion.

Il faut apprendre à la connaitre et comprendre ce qu'elle a a nous transmettre. 

Il semble que le nombre de ses admirateur ne cesse de croitre à en juger par l'envolée de son coût ses dernières années.

Mais attention à ne pas s'y tromper. Au même titre que les autres gemmes, l'ambre reste imitée et mieux encore que les gemmes minérales.

Les faussaires en la matière brillent de créativité pour duper notre naîveté.
Que ce soit par l'ajonction d'insectes non originels, à l'ajout d'essences aromatiques pour simuler ses effluves naturels.

L'ambre s'apprécie avec lenteur.  Comme le rythme des saisons et de la nature.

Pour l'aimer comme elle le mérite, il vous faudra apprendre la patience et développer vos connaissances.


PIERRES OU GEMMES, QUELLES DIFFERENCES ?

Publié le 4 mai 2018 à 10:35 Comments commentaires (0)

PIERRES OU GEMMES, QUELLES DIFFERENCES ?

La gemmologie comme son nom l'indique étudie les gemmes. 

Une gemme n'est pas nécessairement une pierre. Essayons d'y voir plus clair.

lorsque une gemme est une pierre, ce qui la distingue d'un minéral est le fait qu'elle a subit une transformation pour mettre en valeur sa beauté, son éclat ou les deux.

Un minéral brut est extrait et c'est tout. Une gemme passe par différentes étapes telles que la mise en forme, la taille, le polissage, le facettage, etc...

Ceci pour la magnifier lorsqu'elle est sertie sur un bijou par exemple.

Ainsi une pierre pour devenir une gemme passe le plus souvent par les mains expertes d'un lapidaire.
Ce professionnel transforme les pierres de couleur. Pierres de couleur ne signifie pas pierres colorées. cette expression désigne toutes les pierres autres que le diamant.

Le diamant ayant un statut à part, c'est par conséquent le diamantaire qui le transforme ou en fait le commerce.

Selon sa transparence et sa couleur pour devenir une gemme attractive le lapidaire choisira une taille à facette pour réhausser l'éclat ou une taille en cabochon pour obtenir une couleur plus profonde par exemple.

Une pierre est un minéral cristallisé.

Cela signifie qu'il possède un agencement interne régulier.
il appartient à ce que l'on nomme un système cristallin. Les systèmes cristallins sont au nombre de sept.

Cet agencement interne et ses caractéristiques externes permettent donc de le classifier.

La gemme peut donc être un minéral qui a subi une transformation.

Mais une gemme peut être est aussi "un matériau" non cristallisé. Dans ce cas précis une gemme non cristallisée sera dite amorphe.

Le plus souvent les gemmes peuvent avoir une origine organique.
Cela signifie qu'elles proviennent soit d'un animal soit d'un végétal.

La nacre, le corail, l'ambre, le jais  en sont des bons exemples utilisés dans la parure, la bijouterie et la joaillerie.

Les gemmes dites organiques sont particulières.
Elles peuvent êtres plus fragiles que les pierres et la plupart du fait de leur composition chimiques sont sensibles aux acides, aux produits cosmétiques, à la chaleur, etc...

Par leur nature organique elles demandent parfois un entretien plus soigné.

Concernant les gemmes dont l'origine est animale un autre facteur reste à prendre en considération :
la réglementation concernant le commerce des espèces protégées.
Ainsi des gemmes telles que l'ivoire ou l'écaille de tortue voient leur commerce interdit en France.

Cela suppose lors d'un achat de vous tenir au courant de la réglementation.

Et ce même si lors d'un voyage certaines gemmes organiques sont autorisées et proposées, il n'en va pas forcément de même lors de votre retour et leur introduction sur le territoire français.

Voici donc un bref exposé vous permettant de comprendre la différence entre une gemme et une pierre.

Au fur et à mesure des articles de ce blog, vous vous rendrez compte combien la gemmologie est un domaine infiniment vaste.

En effet, cette science, cet art ne se limite pas seulement aux pierres.

Si l'on considère en plus la connaissance de la majorité des produits artificiels, cela commence à donner le vertige....

Une chose est sûre, vous n'aurez jamais la frustration d'en avoir fait le tour !



LA VERITE SUR LE FAUX

Publié le 3 mai 2018 à 4:25 Comments commentaires (0)

"LES FAUSSES PIERRES"  :  QUELS SONT LES PRODUITS ARTIFICELS ?

La question qui revient le plus souvent lorsque l'on achète une pierre ou que l'on a un bijou entre les mains est : cette pierre est-elle vraie ou est-elle fausse ?

Mais sous la dénomination de "fausse pierre", une multitude de produits artificiels existent. Je vous propose de démeler un peu tout ça.

La convoitise des gemmes pour leur beauté et/ou leur valeur crée automatiquement de la contrefaçon.

Déjà il est important de comprendre qu'un produit artificiel n'est pas nécessairement crée ou mis sur le marché dans le but de tromper le public ou l'acheteur.
Cela existe depuis que les pierres sont utilisées dans la parure.

Une perception différente  du produit artificel peut aussi être d'obtenir une gemme qui visuellement sera la plus proche possible du naturel, la plus convaincante possible, avec un cout modéré.

parfois ces "faux joyaux" représentent des prouesses de technicité, d'ingéniosité ou de créativité. il est possible de distinguer plusieurs catégories : 

- les imitations
- les pierres composites
- les pierres de synthèses

Les imitations se contentent de reproduire l'aspect visuel de la pierre naturelle. Elles n'en possèdent aucune des propriétés physiques, chimiques ou optiques.

Le matériau le plus utilisé depuis la nuit des temps pour imiter à peu près tout est le verre.

Le verre avant d'être considéré comme une matière commnue, fut longtemps valorisé comme matériau noble.
Peu onéreux et simple à produire, le verre peut imiter toutes les catégories de gemmes : précieuses, fines, ornementales ou organiques.

Je vous invite à découvrir l'article consacré au verre dans la rubrique gemmo décalée.

Le verre ayant ses limites, des produits artificiels un peu plus élaborés et convaincants ont pris la relève : les pierres composites.

Comme leur nom le laisse présager, ces produits sont composés de plusieurs parties.

le procédé consiste à assembler des éléments naturels avec des éléments artificiels.
le tout présentant visuellement un ensemble plus convaincant et réunissant quelques qualités manquantes au verre.
Ainsi une pierre composite pourra selon les cas présenter plus d'éclat, mieux résister dans le temps et parfois comporter quelques incusions naturelles.

Certaines techniques concernant ces pierres composites ont complètement disparus et elles ne se rencontrent que sur des bijoux anciens. D'autres inondent le marché notamment pour imiter les corindons (rubis, saphirs et saphirs de couleur) et les émeraudes.

L'avancée des connaissances en chimie à permis par la sutie de créer des produtis artificiels dont les propriétés physiques, chimiques et optiques sont identiques ou très proches des gemmes naturelles.

Ainsi sont nées les pierres de synthèse. on peut résummer ce produit à un vrai-faux.

Vrai dans le sens ou toutes les qualités de la pierre naturelle sont présentes, faux car produites en laboratoire et non par la nature.

Il existe des synthèses de fabrication relativement simples et d'autres si élaborées qu'elles copient des inclusions qui ressemblent aux naturelles à s'y méprendre. 

Toutefois les synthèses plus complexes représentent un coût certain et des conditions plus complexes de production.
De ce fait elles restent minoritaires sur le marché global de la bijouterie et de la joaillerie.

Etudier ces produits artificiels et apprendre à déceler les indices, caractéristiques de "ces fausses pierres" est une partie d'investigation passionante de la gemmologie.

Si vous vous aussi vous aimeriez savoir identifier et différencier un produit d'une pierre naturelle, je vous propose de vous accompagner dans cette découverte à travers une formation spécialement créee pour vous aider dans cette aventure.

Imaginez le plaisir de percer le secret de ces fabuleuses pierres, ou celui d'être autonome dans ses achats,

Mais attention, la gemmologie est un domaine de connaissance bien souvent addictif !

VOUS PRENDREZ BIEN UN VERRE ?

Publié le 12 avril 2018 à 5:40 Comments commentaires (0)

VOUS PRENDREZ BIEN UN VERRE ?

Le verre à consommer sans modération !

le meilleur cru du verre à pris naissance à Venise. C'est là que la recette a vu le jour.
Si vous aimez les bulles oubliez le champagne. Le verre aussi pétille. C'est dailleurs comme cela qu'on peut le mettre en évidence.

fines bulles, grosses bulles, bulles de toutes les formes.....

Le verre vous en fait voir de toutes les couleurs en toute sobriété et sans perdre de points sur votre pemis.

Si vous ne le saviez pas, avec le verre vous pouvez presque tout faire...
Tout faire passer pour une vrai pierre.

Le verre t'est trop fort ! En toute transparence tu nous fais voir rouge quand tu imites le rubis ou nous rend vert de rage quand tu te fais passer pour une émeraude ! 

Certains diront que ton éclat ne fait pas d'ombre aux vrais gemmes.
Mais avec un peu de plomb dans ta composition, tu nous en mets plein la vue et de verre tu deviens cristal.
Et cristal, déjà ça brouille les pistes. Cristal de roche, cristal de bohème, cristal qui fini en ...ski.  Là tu fais du hors piste avec ton double sens.

Vrai pierre, fausse pierre ?
Cristal, ça fait quand même plus noble que verre au plomb, n'est ce pas ?
Mais tu as de vrais traits de caractère, et nous les gemmologues, tu ne la nous fait pas !
Avec une loupe tu ne peut plus nous faire croire que tu n'es pas sorti du moule. Tes inlcusions en disent long. 

Le verre, moi je t'aime bien. C'est vrai que tu n'est pas structuré. Les initiés disent  même que tu es amorphe.

Moi je te trouve plein de vie. Capable de t'adapter à toutes les situations, de faire le caméléon.
Monochrome, polychrome, aventuriné....rares sont  les imitations à montrer autant de diversité.
Et puis tu es tendre, tu sais nous surprendre.

Heureusement que tu existes.
Car parfois tu sauves la mise. A l'amoureux fauché qui grâce à toi parfois  peux dire je t'aime et orner quand même le doigt de sa promise.

Il parait que tu es un produit artificiel ? la silice te compose pourtant cela est bien officiel. Vraiment pas de chance d'être à moité naturel...

Tout ça parce que tu n'est pas structuré, ni cristallisé.

Tu n'a pas pris une ride et tu as encore de beaux jours, je te le dis. Depuis le temps que tu existes.....

Allez, je prends un verre à ta santé et te souhaite belle longévité.


CE QUE JE PENSE DU DIAMANT.....

Publié le 11 avril 2018 à 9:25 Comments commentaires (0)

CE QUE JE PENSE DU DIAMANT........

Chers lecteurs, aujourd'hui je prends un risque, un très gros risque. Tant pour ma "réputation" professionnelle que  pour le risque de déplaire à la majorité du public, voire à l'établishment de la profession !

Mais j'assume ! Ce que je pense du diamant, n'engage que moi. Les goûts et les couleurs cela ne se discute pas.

Je suis probablement la seule gemmologue au monde à oser dire que le diamant est la pierre que j'aime le moins. Evidemment ce discours je le reserve pour mon blog. Je ne vais quand même pas briser les rêves de mes étudiants en joaillerie, pour qui cette pierre fait briller leur pupille et dont la simple évocation frise l'objet ilicite !

Non Monsieur Diamant tu ne m'émeut pas, désolée... Tu brilles, certes. Tu es difficile à conquérir. hum ! pas tant que ça..
Et si toute cette surenchère n'était que de la poudre aux yeux ?

Tu es difficile à extraire, c'est un fait. Mais tu es beaucoup moins rare qu'on ne voudrait le faire croire. Je ne suis pas dupe.
Désolée mais je suis la gemmo-contradictoire, la lanceuse d'alerte du caillou convoité. 
Cela va faire des ricochets, voir des vagues. Pis un pavé dans la mare.

Ce que je pense du diamant ? Un marketing en or. L'alchimie à l'état pur : comment transformer du carbone en argent ?
évidemment pas l'argent dont le symbole chimique est Ag, non celui dont le symbole est USD. Trop fort le minéral devient papier !
Le minéral mute en extension mathématiques à 6 ou 7 zéro. 

Bon Monsieur Diamant tu peux faire ton numéro de séduction. Cela ne prends pas avec moi. Tu es beaucoup trop conventionnel.
Trop de règles à mon gout. Tes 4C définissent ta valeur. Ta couleur, ton poids, ta pureté, ta taille...
Si c'est pas de l'eugénisme ça ! et en toute légalié, limite éthique....

Moi j'aime être surprise. Je me méfie du parfait et du trop propre sur soi.
Tu pourras toujours me dire que tu es éternel. ça me fait peur, limite fossile. Toi ronronnant à mon doigt devant un feu de cheminée.

Non, définitivement non. Je n'ai pas un coeur de pierre pourtant. J'aime les gemmes qui me font chavirer. Et tu sais quoi tu devrais prendre exemple dessus. 

Jamais tu ne pourra t'aligner sur mes prétendants. La tanzanite, par exemple, tu ne lui arrive pas à la cheville.  Elle, elle est précieuse.
Dailleurs pour la trouver il y a moins d'endroit sur la planete que toi. 

Parce que voilà, tu te promène en Russie, au Canada, en Afrique, en Inde et j'en passe. Alors Monsieur Diamant, aventurier du dimanche tu peux te rhabiller. La tanzanite, elle pour aller la trouver, il faut croiser la route des Masaï,, si on s'est pas fait dévorer par un lion avant d'arriver à la mine..

Désolée de te dire ça....mais tu es commun. Dailleurs tout le monde veut te porter au doigt. Qu'est ce que tu as de plus que les autres ?
Ta grande dureté. Ah oui c'est vrai. Tu es la pierre la plus dure (dureté 10 sur l'echelle de Mohs).

Mais tu as tout faux ! Nous les femmes, on veut de la douceur pas de la dureté.
Ton étymologie adamas (invincible) sied bien à ceux qui t'achètent. Un petit cailloux pour être invicible ou séduisant.
Un petit  cailloux qui cristallise le prix de l'amour. Mesdames plus votre solitaire est gros, moins vous serez seules ? Preuve sociale d'amour ou de réussite, voilà ce que tu es devenu Monsieur Diamant. A force d'égo surdimensionné tu as oublié que tu est une pierre et rien qu'une pierre.

Moi j'aime la couleur et les tourmalines. Les défauts, les cicatrices et les quartz à inclusions. Les pierres qui racontent une histoire et les pierres avec une âme d'artiste.

Alors Monsieur diamant avec ta masse de 3.52, tu est trop dense pour moi.  Je prèfère la légereté et ma liberté.

Je te laisse à la Masse, celle qui te veux parce que tu le vaux bien.

A plus, Monsieur Diamant



LES INCLUSIONS. DEFAUTS OU QUALITES ?

Publié le 10 avril 2018 à 14:50 Comments commentaires (0)

Les inclusions des gemmes ?

Peut être n'avez vous jamais utilisé ou entendu ce terme. Il est vrai que cela reste plus usité entre professionnels.

Alors qu'est ce que c'est ?

Les inclusions constituent un terme générique pour désigner tout ce qui est observable à l'intérieur de la pierre précieuse ou fine ou parfois aussi à sa surface de certaines ornementales comme le lapis lazuli.

les pierres précieuses contiennent la plupart du temps d'autres minéraux emprisonnés à l'intérieur sous forme de petits cristaux. Mais le terme d'inclusion peut désigner une quantité d'éléments, comme des particularités de cristallisation.

Selon les critères et les différentes cultures,  les inclusions peuvent être vues comme des défauts ou comme une simple caractéristique de la pierre.

En Europe et plus particulièrement en France, les critères traditionnels de qualité pour une pierre précieuse comprennent entre autre une belle couleur mais aussi une gemme propre, limpide à l'oeil nu et à la loupe. Les inclusions ne sont donc pas forcément vues d'un bon oeil !

la présence de celles-ci en trop grand nombre, trop visible, ou mal placées peuvent fortement déprécier la valeur d'une gemme.

Je vous invite maintenant à voir les inclusions sous une autre facette ;

Les inclusions constituent l'identité de la pierre. Dans beaucoup d'occasion, pour un oeil expert, elles permettent de déterminer si la pierre est naturelle ou si elle est fausse. 

Eh oui même les imitations et les pierres de synthèses peuvent présenter des inclusions. Mais celles-ci diffèrent des gemmes naturelles.
Apprendre à les reconnaitre, les naturelles comme les autres, constituent à mon sens l'apprentissage incontournable.
Un peu comme le solfège pour ensuite devenir un virtuose !

J'aimerais à travers cet article redonner les lettres de noblesse à ces fameuses inclusions !

Parmi leur qualité, certaines même visibles à l'oeil sont très esthétiques, à tel point que des noms poétiques leur sont attribués dans le vocabulaire gemmologique : "aile de papillon", cheveux de vénus, flêches d'amour...

Ces termes un tantinet désuets sont pourtant bien utilisés entre les différents professionnels.

Une autre caractéristique qui peut faire toute la différence quant à la valeur commerciale de la gemme est que certaines inclusions sont des véritables marqueurs d'une provenance spécifique ou d'une variété recherchée.
Ainsi certaines inclusions présentes dans un saphir, permettent d'attester que c'est "un Ceylan", un saphir du Sri-Lanka par exemple.

D'autres permettent de préciser si telle ou telle émeraude provient de Colombie ou du Brésil.

Les pierres ornementales ne sont pas en reste. Un beau lapis lazuli Afghan prendra l'aspect d'un ciel de nuit parsemé d'étoiles grâce à la présence de minuscules inclusions de pyrite à l'éclat métallique.

Le manganèse présent dans certaines pierres décoratives se présentera sous l'aspect de petites dendrites. Les "non initiés" pensent souvent qu'il sagit d'inclusions végétales, dans leur aspect évoque des petites fougères, ou des petites ramifications..

Ces petites inclusions sont finalement des vrais mines de renseignement.

Alors portons dessus un oeil bienveillant capable de décoder avec le coeur la poésie que la nature nous transmet à travers ces petits joyaux qui viennent de notre terre.

J'aime à citer cette expression d'Albert Einstein : Regardez profondément dans la nature et alors vous comprendrez tout mieux !


                                                                                          

Petites inclusions dendritiques dans une calcédoine





C'est quoi la Gemmologie ????

Publié le 10 avril 2018 à 1:05 Comments commentaires (0)

La gemmologie reste un terme peu connu du public.

La plupart des personnes que l'on interroge savent que cela désigne une activité autour des pierres précieuses.
Mais est-ce un art ? est-ce une science ? En quoi cela consiste ? A quoi ça sert ? quelles connaissances cela regroupe?

Les questions pourraient se dérouler ainsi à l'infini.

La gemmologie est l'étude, la connaissance des gemmes. Ah oui, nous sommes bien avancés ! 
Mais c'est quoi exactement une gemme ?

Une gemme cela peut être une pierre précieuse comme le diamant ou le rubis par exemple.
Mais aussi des pierres fines, telles que l'améthyste ou la tourmaline. 
Des gemmes ornementales; la turquoise, le jade et des gemmes organiques : la perle de culture, l'ivoire, l'ambre...

Déjà on se rend compte que le domaine est très vaste, voir infini...
Parfait ! Voilà un domaine passionnant dont on aura jamais fait le tour le temps d'une vie !

Maintenant petites précisions :

La gemmologie ce n'est pas la minéralogie. Première particularité. la gemmologie s'interesse à des minéraux ou d'autres matériaux qui ont subi une transformation comme la taille ou le polissage pour mettre en avant leur beauté.

Autre caractéristique que je trouve personnellement la plus passionnante : la gemmologie s'interesse à toutes les formes d'imitations et de produits artificiels existant pour imiter les pierres naturelles.

Dans la pratique c'est une science de l'investigation. Vous êtes un expert qui traque les indices, recoupe les informations, fait des recherches, observe afin de déterminer précisémment la nature de la pierre. Cela est passionnant et exaltant !

Dans ce domaine il est donc nécessaire de connaitre les caractéristiques des pierres naturelles mais aussi de TOUS les produits artificiels.

Cela implique de se former en continu pour être capable d'identifier tous les substituts qui envahissent le marché chaque année.
Sans parler des traitements : la pierre est-elle chauffée ? Irradiée ? Teintée ? Recouverte de résine ?

Vous voyez si vous mettez un pied dans ce domaine, vous ne verrez pas le temps passer !




Rss_feed