PLANETE-GEMME

Pierres du monde et artisanat d'ailleurs

GEMMOBLOG

LES GEMMES ORGANIQUES : L'AMBRE

Publié le 10 juillet 2018 à 9:20 Comments commentaires (0)

LES GEMMES ORGANIQUES : L'AMBRE

Toutes les gemmes ne sont pas nécessairement d'origine minérale.

Certaines d'entre elles bien connues pour leur usage dans la bijouterie/joaillerie proviennent initialement d'un végétal ou d'un animal.

Les gemmes organiques se présentent comme des joyaux, passerelles entre les différents règnes : minéral, animal et végétal.

Vous les connaissez surement car elles ont acquis leurs lettres de noblesse à travers l'histoire.

Pour la plus connue des gemmes végétales, ce sont les arbres, des variétés de conifères aujourd'hui disparus et dont nous conservons la mémoire à travers des goutes ambrées, tel du miel fossilisé.

L'ambre, cette gemme étrange et si captivante est le témoin d'un passé révolu ou la sève liquide s'est muée en résine fossile aux couleurs de liqueurs sucrées.

Cette énigmatique gemme concentre les informations de millions d'années.

Elle a figé la vie en engluant tout un petit microcosme animal et végétal.

Chaque petit échantillon d'ambre recèle tant de connaissances et nous offre comme un livre ouvert le témoignage d'une faune et d'une flore disparue.

La surprise se fait aussi par nos sens.

Plus précisémment par le toucher.

Cette gemme non minérale a gardé une tiédeur originelle qui contraste avec le contact plus froid des minéraux.
Sa légèreté surprend aussi celui qui la découvre.
L'ambre possède en effet une densité si faible qu'elle peut flotter à la surface d'une eau salée.

L'ambre ne laisse pas de marbre : adulation et parfois répulsion.

Il faut apprendre à la connaitre et comprendre ce qu'elle a a nous transmettre. 

Il semble que le nombre de ses admirateur ne cesse de croitre à en juger par l'envolée de son coût ses dernières années.

Mais attention à ne pas s'y tromper. Au même titre que les autres gemmes, l'ambre reste imitée et mieux encore que les gemmes minérales.

Les faussaires en la matière brillent de créativité pour duper notre naîveté.
Que ce soit par l'ajonction d'insectes non originels, à l'ajout d'essences aromatiques pour simuler ses effluves naturels.

L'ambre s'apprécie avec lenteur.  Comme le rythme des saisons et de la nature.

Pour l'aimer comme elle le mérite, il vous faudra apprendre la patience et développer vos connaissances.


PIERRES OU GEMMES, QUELLES DIFFERENCES ?

Publié le 4 mai 2018 à 10:35 Comments commentaires (0)

PIERRES OU GEMMES, QUELLES DIFFERENCES ?

La gemmologie comme son nom l'indique étudie les gemmes. 

Une gemme n'est pas nécessairement une pierre. Essayons d'y voir plus clair.

lorsque une gemme est une pierre, ce qui la distingue d'un minéral est le fait qu'elle a subit une transformation pour mettre en valeur sa beauté, son éclat ou les deux.

Un minéral brut est extrait et c'est tout. Une gemme passe par différentes étapes telles que la mise en forme, la taille, le polissage, le facettage, etc...

Ceci pour la magnifier lorsqu'elle est sertie sur un bijou par exemple.

Ainsi une pierre pour devenir une gemme passe le plus souvent par les mains expertes d'un lapidaire.
Ce professionnel transforme les pierres de couleur. Pierres de couleur ne signifie pas pierres colorées. cette expression désigne toutes les pierres autres que le diamant.

Le diamant ayant un statut à part, c'est par conséquent le diamantaire qui le transforme ou en fait le commerce.

Selon sa transparence et sa couleur pour devenir une gemme attractive le lapidaire choisira une taille à facette pour réhausser l'éclat ou une taille en cabochon pour obtenir une couleur plus profonde par exemple.

Une pierre est un minéral cristallisé.

Cela signifie qu'il possède un agencement interne régulier.
il appartient à ce que l'on nomme un système cristallin. Les systèmes cristallins sont au nombre de sept.

Cet agencement interne et ses caractéristiques externes permettent donc de le classifier.

La gemme peut donc être un minéral qui a subi une transformation.

Mais une gemme peut être est aussi "un matériau" non cristallisé. Dans ce cas précis une gemme non cristallisée sera dite amorphe.

Le plus souvent les gemmes peuvent avoir une origine organique.
Cela signifie qu'elles proviennent soit d'un animal soit d'un végétal.

La nacre, le corail, l'ambre, le jais  en sont des bons exemples utilisés dans la parure, la bijouterie et la joaillerie.

Les gemmes dites organiques sont particulières.
Elles peuvent êtres plus fragiles que les pierres et la plupart du fait de leur composition chimiques sont sensibles aux acides, aux produits cosmétiques, à la chaleur, etc...

Par leur nature organique elles demandent parfois un entretien plus soigné.

Concernant les gemmes dont l'origine est animale un autre facteur reste à prendre en considération :
la réglementation concernant le commerce des espèces protégées.
Ainsi des gemmes telles que l'ivoire ou l'écaille de tortue voient leur commerce interdit en France.

Cela suppose lors d'un achat de vous tenir au courant de la réglementation.

Et ce même si lors d'un voyage certaines gemmes organiques sont autorisées et proposées, il n'en va pas forcément de même lors de votre retour et leur introduction sur le territoire français.

Voici donc un bref exposé vous permettant de comprendre la différence entre une gemme et une pierre.

Au fur et à mesure des articles de ce blog, vous vous rendrez compte combien la gemmologie est un domaine infiniment vaste.

En effet, cette science, cet art ne se limite pas seulement aux pierres.

Si l'on considère en plus la connaissance de la majorité des produits artificiels, cela commence à donner le vertige....

Une chose est sûre, vous n'aurez jamais la frustration d'en avoir fait le tour !



LA VERITE SUR LE FAUX

Publié le 3 mai 2018 à 4:25 Comments commentaires (0)

"LES FAUSSES PIERRES"  :  QUELS SONT LES PRODUITS ARTIFICELS ?

La question qui revient le plus souvent lorsque l'on achète une pierre ou que l'on a un bijou entre les mains est : cette pierre est-elle vraie ou est-elle fausse ?

Mais sous la dénomination de "fausse pierre", une multitude de produits artificiels existent. Je vous propose de démeler un peu tout ça.

La convoitise des gemmes pour leur beauté et/ou leur valeur crée automatiquement de la contrefaçon.

Déjà il est important de comprendre qu'un produit artificiel n'est pas nécessairement crée ou mis sur le marché dans le but de tromper le public ou l'acheteur.
Cela existe depuis que les pierres sont utilisées dans la parure.

Une perception différente  du produit artificel peut aussi être d'obtenir une gemme qui visuellement sera la plus proche possible du naturel, la plus convaincante possible, avec un cout modéré.

parfois ces "faux joyaux" représentent des prouesses de technicité, d'ingéniosité ou de créativité. il est possible de distinguer plusieurs catégories : 

- les imitations
- les pierres composites
- les pierres de synthèses

Les imitations se contentent de reproduire l'aspect visuel de la pierre naturelle. Elles n'en possèdent aucune des propriétés physiques, chimiques ou optiques.

Le matériau le plus utilisé depuis la nuit des temps pour imiter à peu près tout est le verre.

Le verre avant d'être considéré comme une matière commnue, fut longtemps valorisé comme matériau noble.
Peu onéreux et simple à produire, le verre peut imiter toutes les catégories de gemmes : précieuses, fines, ornementales ou organiques.

Je vous invite à découvrir l'article consacré au verre dans la rubrique gemmo décalée.

Le verre ayant ses limites, des produits artificiels un peu plus élaborés et convaincants ont pris la relève : les pierres composites.

Comme leur nom le laisse présager, ces produits sont composés de plusieurs parties.

le procédé consiste à assembler des éléments naturels avec des éléments artificiels.
le tout présentant visuellement un ensemble plus convaincant et réunissant quelques qualités manquantes au verre.
Ainsi une pierre composite pourra selon les cas présenter plus d'éclat, mieux résister dans le temps et parfois comporter quelques incusions naturelles.

Certaines techniques concernant ces pierres composites ont complètement disparus et elles ne se rencontrent que sur des bijoux anciens. D'autres inondent le marché notamment pour imiter les corindons (rubis, saphirs et saphirs de couleur) et les émeraudes.

L'avancée des connaissances en chimie à permis par la sutie de créer des produtis artificiels dont les propriétés physiques, chimiques et optiques sont identiques ou très proches des gemmes naturelles.

Ainsi sont nées les pierres de synthèse. on peut résummer ce produit à un vrai-faux.

Vrai dans le sens ou toutes les qualités de la pierre naturelle sont présentes, faux car produites en laboratoire et non par la nature.

Il existe des synthèses de fabrication relativement simples et d'autres si élaborées qu'elles copient des inclusions qui ressemblent aux naturelles à s'y méprendre. 

Toutefois les synthèses plus complexes représentent un coût certain et des conditions plus complexes de production.
De ce fait elles restent minoritaires sur le marché global de la bijouterie et de la joaillerie.

Etudier ces produits artificiels et apprendre à déceler les indices, caractéristiques de "ces fausses pierres" est une partie d'investigation passionante de la gemmologie.

Si vous vous aussi vous aimeriez savoir identifier et différencier un produit d'une pierre naturelle, je vous propose de vous accompagner dans cette découverte à travers une formation spécialement créee pour vous aider dans cette aventure.

Imaginez le plaisir de percer le secret de ces fabuleuses pierres, ou celui d'être autonome dans ses achats,

Mais attention, la gemmologie est un domaine de connaissance bien souvent addictif !

LES INCLUSIONS. DEFAUTS OU QUALITES ?

Publié le 10 avril 2018 à 14:50 Comments commentaires (0)

Les inclusions des gemmes ?

Peut être n'avez vous jamais utilisé ou entendu ce terme. Il est vrai que cela reste plus usité entre professionnels.

Alors qu'est ce que c'est ?

Les inclusions constituent un terme générique pour désigner tout ce qui est observable à l'intérieur de la pierre précieuse ou fine ou parfois aussi à sa surface de certaines ornementales comme le lapis lazuli.

les pierres précieuses contiennent la plupart du temps d'autres minéraux emprisonnés à l'intérieur sous forme de petits cristaux. Mais le terme d'inclusion peut désigner une quantité d'éléments, comme des particularités de cristallisation.

Selon les critères et les différentes cultures,  les inclusions peuvent être vues comme des défauts ou comme une simple caractéristique de la pierre.

En Europe et plus particulièrement en France, les critères traditionnels de qualité pour une pierre précieuse comprennent entre autre une belle couleur mais aussi une gemme propre, limpide à l'oeil nu et à la loupe. Les inclusions ne sont donc pas forcément vues d'un bon oeil !

la présence de celles-ci en trop grand nombre, trop visible, ou mal placées peuvent fortement déprécier la valeur d'une gemme.

Je vous invite maintenant à voir les inclusions sous une autre facette ;

Les inclusions constituent l'identité de la pierre. Dans beaucoup d'occasion, pour un oeil expert, elles permettent de déterminer si la pierre est naturelle ou si elle est fausse. 

Eh oui même les imitations et les pierres de synthèses peuvent présenter des inclusions. Mais celles-ci diffèrent des gemmes naturelles.
Apprendre à les reconnaitre, les naturelles comme les autres, constituent à mon sens l'apprentissage incontournable.
Un peu comme le solfège pour ensuite devenir un virtuose !

J'aimerais à travers cet article redonner les lettres de noblesse à ces fameuses inclusions !

Parmi leur qualité, certaines même visibles à l'oeil sont très esthétiques, à tel point que des noms poétiques leur sont attribués dans le vocabulaire gemmologique : "aile de papillon", cheveux de vénus, flêches d'amour...

Ces termes un tantinet désuets sont pourtant bien utilisés entre les différents professionnels.

Une autre caractéristique qui peut faire toute la différence quant à la valeur commerciale de la gemme est que certaines inclusions sont des véritables marqueurs d'une provenance spécifique ou d'une variété recherchée.
Ainsi certaines inclusions présentes dans un saphir, permettent d'attester que c'est "un Ceylan", un saphir du Sri-Lanka par exemple.

D'autres permettent de préciser si telle ou telle émeraude provient de Colombie ou du Brésil.

Les pierres ornementales ne sont pas en reste. Un beau lapis lazuli Afghan prendra l'aspect d'un ciel de nuit parsemé d'étoiles grâce à la présence de minuscules inclusions de pyrite à l'éclat métallique.

Le manganèse présent dans certaines pierres décoratives se présentera sous l'aspect de petites dendrites. Les "non initiés" pensent souvent qu'il sagit d'inclusions végétales, dans leur aspect évoque des petites fougères, ou des petites ramifications..

Ces petites inclusions sont finalement des vrais mines de renseignement.

Alors portons dessus un oeil bienveillant capable de décoder avec le coeur la poésie que la nature nous transmet à travers ces petits joyaux qui viennent de notre terre.

J'aime à citer cette expression d'Albert Einstein : Regardez profondément dans la nature et alors vous comprendrez tout mieux !


                                                                                          

Petites inclusions dendritiques dans une calcédoine